Blog

Jérôme donne son avis sur l’IFDP

23 mars 2015
Article rédigé par Webmaster
Témoignages IFDP

© Pixabay – Photo non contractuelle

Jérôme, 41 ans, a suivi sa formation de délégué pharmaceutique chez IFDP. Il revient pour nous sur son parcours.

Son parcours avant l’IFDP

Musicien professionnel pendant plusieurs années, je me suis intéressé au milieu pharmaceutique grâce à mes proches. Plusieurs personnes dans mon entourage exercent la profession de visiteur médical. A leur contact, je me suis rendu compte que ce métier me plaisait, donc, j’ai pris la décision de me réorienter professionnellement.

Sa formation avec l’IFDP

J’ai entamé des recherches sur internet pour trouver une école qui pourrait me former à ce métier. Après deux mois de recherche, l’IFDP m’est immédiatement apparu comme le centre de formation idéal car je pouvais me former à distance, tout en conservant des activités en parallèle.

De plus, cet établissement jouit d’une bonne réputation. Et c’est en découvrant cette école que je me suis orienté vers le métier de délégué pharmaceutique. Un métier à ne pas confondre avec celui de délégué médical, qu’exerçaient certains de mes proches.

Ma formation quant à elle s’est bien déroulée. J’ai commencé en janvier 2013. Dans un premier temps, j’ai étudié la théorie. C’est un enseignement enrichissant. Puis, j’ai participé à un stage de perfectionnement pour passer de la théorie à la pratique. Cela a vraiment été le point fort de la formation pour moi. En effet, les intervenants sont issus du monde professionnel, ce qui est un réel avantage pour les mises en situation.

Au cours de ma formation, je n’ai pas beaucoup eu recours au forum profs/élèves, car j’ai privilégié le contact téléphonique. Les professeurs sont facilement joignables et très disponibles.

Stage pratique en entreprise

Par la suite, j’ai effectué un stage pratique en officine. Mes missions n’étaient pas celles d’un délégué pharmaceutique, mais la pharmacienne avec laquelle j’ai travaillé m’a permis de mettre un pied dans le monde professionnel.

Ce fut l’occasion de me constituer un réseau professionnel qui s’est avéré très utile pour le futur. Ce stage m’a notamment donné l’occasion de voir comment les pharmaciens appréhendent les délégués pharmaceutiques. De plus, ma tutrice m’a offert l’opportunité d’assister aux réunions avec les laboratoires. Ce qui fut une expérience très formatrice.

L’insertion professionnelle

Mon entourage m’a donné des conseils quant à ma recherche d’emploi. Par ailleurs, lors de mon stage en officine, j’ai été contacté par un délégué pharmaceutique. Après quatre entretiens, le laboratoire pour lequel il travaillait m’a proposé un poste. En parallèle, j’ai eu une autre proposition. J’ai pu choisir le poste qui me convenait le mieux et m’avantageait le plus. J’ai donc refusé la première proposition.

Il faut savoir que ce ne sont pas nécessairement les laboratoires qui recrutent, donc, il est très important de se constituer un réseau et d’être en contact avec des professionnels.

Je ne regrette pas ma formation avec l’IFDP. Je conseille toutefois aux futurs élèves de réaliser leur formation le plus rapidement possible. Et, s’ils en ont la possibilité de ne pas mener plusieurs activités de front comme je l’ai fait. Cela m’a ralenti dans ma progression.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *